Association Sportive de la Police de Paris (ASPP) frederika.plattner@yahoo.fr

, par  OMS20 , popularité : 15%

Gymnase NAKACHE 4-12, rue Dénoyez 75020 Paris
Métro : Ligne 2 et 11 - Belleville ou Couronnes









L’Association Sportive de la Police de Paris

 

L’ASPP est une association qui a été créée en 1899 par des policiers escrimeurs et qui tout au long du XXème siècle s’est enrichie de nouvelles disciplines. Les prérogatives de cette association ont toujours été les mêmes, soit permettre au peuple de Paris d’accéder à la pratique sportive, dispensées par des professeurs hautement qualifiés (policiers Champion de France et Champions olympiques) à des coûts permettant à toutes les couches de la société d’y adhérer. Aujourd’hui cette association propose dans le 20ème arrondissement l’Aïkibudo et le Kobudo, disciplines qui ont été développée en France par Maître Alain FLOQUET 8ème Dan Hanshi d’Aïkibudo et 7ème Dan de Kobudo Katori Shinto Ryu.

(Pour plus d’informations historiques : http://aspp.asso.fr  )

AÏKIBUDO

La voie de l’harmonie par la pratique martiale

L’Aïkibudo est un art de défense individuelle, qui puise ses racines dans les techniques guerrières des clans de samouraï japonais et plus particulièrement, selon la tradition orale, dans la stratégie guerrière du clan TAKEDA.

Etant devenu au XX ème siècle, une voie martiale, l’Aïkibudo prône aujourd’hui l’éducation du pratiquant au travers de mises en situation de défense.

L’Aïkibudo est la forme évolutive moderne de techniques martiales traditionnelles, qui s’exprime notamment par des projections, des contrôles au sol et debout, des sutemi et des étranglements.

S’agissant d’un art, il n’y a pas de règle. Il n’y a pas de combat au sens propre du terme ni vainqueur ni vaincu, comme dans les sports de combat tels que le judo ou le karaté, par exemple. Un pratiquant prend le rôle d’un agresseur et, à ce titre, va délivrer des attaques de type saisies, frappes avec les mains ou les pieds. Celui qui lui fait face, va appliquer ses techniques de défense correspondant à cette situation, ce qui doit le conduire à esquiver les attaques, à se défaire des saisies et ensuite à projeter son partenaire au sol, au moyen d’une clé articulaire ou d’une mise en déséquilibre. Il peut également l’amener au sol par une contrainte douloureuse et là, l’immobiliser. Tout ceci permettra à l’élève de mémoriser « corporellement » des techniques de défenses parfaitement adaptées et utilisables dans monde moderne.

KOBUDO

Cela signifie littéralement ART MARTIAL ANCIEN, mais désigne la pratique des armes traditionnelles du Samouraï.

En effet, le KOBUDO constitue l’une des composantes historiques de l’Aïkibudo et représente donc l’un de ses aspects traditionnels aux côtés de la pratique à mains nues.

Il recouvre des techniques de Sabre Japonais, appelé KATANA, (Ken Jutsu et Iaï Jutsu), de bâton (Bo Jutsu), de lance (Naginata Jutsu et Yari Jutsu) et de nombreuses autres armes.

L’enseignement y est dispensé sous forme de KATA (suite de mouvements imposés) entre le professeur et l’élève. Chaque Kata correspond à une leçon. Le professeur utilise toujours le sabre de bois (Bokken), l’élève apprend à utiliser toutes les armes de l’école.

(Pour plus d’informations historiques : http://aikibudo.com )

 

06 83 65 36 81

SPORTS PROPOSES DANS LES CLUBS