Nakache : des associations en péril Fermeture programmée de la salle de danse du centre sportif Alfred Nakache

, par  OMS20 , popularité : 85%

Un message de la DJS à 14 associations qui pratiquent dans la salle de danse du centre sportif Alfred Nakache a mis le feu aux poudres :

La salle de danse sera fermée et détruite pour favoriser l’extension du dojo qui jouxte la salle.

La salle de danse

Ce dojo sera à l’usage exclusif d’un club de judo dit de "haut niveau" qui occupe déjà un dojo, une salle de musculation et un bureau à Nakache. Le 2ème étage de ce centre sportif municipal sera ainsi mis à l’unique disposition de ce club.

La mairie d’arrondissement propose de reloger les associations délogées dans d’autres équipements et la reconstruction de la salle de danse au 3ème étage de Nakache à l’emplacement du terrasse actuellment désaffectée.

Ce projet, qui n’a pour le moment, fait l’objet d’aucun vote, coûtera plusieurs millions d’euros à la Ville de Paris.

Des articles sont parus ou paraîtront dans la presse locale et parisienne.

Le conseil de quartier Belleville a émis un voeu que nous vous proposons ci-dessous. Un collectif d’associations s’est constitué pour demander à minima un séquençage du projet afin de ne pas léser les habitatnts du quartier qui pratiquent dans les associations concernées.

Des pratiquant.e.s et dirigeants de club nous ont fait parvenir des témoignages qui expriments souvent leur colère. Nous vous les livrons tels quels : :

Pour Julien qui enseigne le Chambara :

"Je vais envoyer un courrier aux élus d’ici la fin de semaine également. Je voulais également vous informer que j’ai eu un rdv avec monsieur B .cet après midi. On m’a proposé un certains nombres de salles qui sont très éloignés de Nakache (Jaurès, Pelleport, Louis Lumière ainsi que Ladoumègue). De plu,s les horaires ne correspondent, hormis pour un créneau, absolument pas à nos horaires et jours de pratique. Comme nous le soupçonnions donc la mairie est bien dans l’incapacité de nous reloger dans des conditions décentes"

Muriel, pratiquante d’aïkido, s’adresse aux élu.e.s :

"En tant que pratiquante de l’Association d’Aïkido des Amandiers, je tiens à vous alerter sur l’expulsion de mon association et de quatorze autres associations de la salle de danse polyvalente du Centre Nakache.
L’expulsion de 15 associations offrant des activités variées (Yoga, Taichi, danse contemporaine, hip hop, barre au sol, gym et remise en forme pour séniors, danse orientale, danse berbère, relaxation, danse prénatale et gym maman/bébé…) à un public divers (majoritairement féminin, notamment femmes enceintes et/ou séniors…) se fera au bénéfice exclusif de la seule association de judo, l’AJA, (public majoritairement masculin) qui a déjà « privatisé » le dojo du 2ème étage et la salle de musculation de Nakache.
Ce projet qui doit consister en la destruction d’une salle de danse parfaitement opérationnelle pour y étendre le dojo de l’AJA :
· a été décidé de façon totalement opaque par la Mairie de Paris sans consultation ni vote,
· contrevient manifestement au « Plan 5 000 équipements Génération 2024 » qui prévoit « la requalification d’équipements sportifs existants non entretenus et non utilisés… », ce qui n’est clairement pas le cas de la salle de danse du Centre Nakache,
· met en péril la survie d’associations bénéfiques pour le quartier, associations qui ont déjà souffert de la récente crise sanitaire

En tant que citoyenne, profondément attachée au bien commun, aux valeurs de la démocratie et au respect de la parité femmes / hommes, je suis révoltée de voir la Municipalité (à laquelle j’ai apporté mon vote) s’écarter des valeurs qu’elle prétend incarner.
C’est pourquoi je vous sollicite afin :
· de rétablir un processus transparent et démocratique pour statuer sur l’avenir du Centre Nakache,
· d’attendre la mise à disposition d’une salle de danse au troisième étage du centre Nakache avant de déloger les associations utilisatrices de la salle du second étage,
· ou de conserver en l’état la salle de danse du second étage pour l’usage des associations actuelles en proposant à l’AJA d’autres dojos environnants (par exemple le magnifique dojo des Amandiers)"

Voeu du conseil de quartier Belleville

SPORTS PROPOSES DANS LES CLUBS